Les erreurs à éviter lors d’un achat immobilier

Vous voulez enfin franchir le pas et devenir propriétaire d’un bien immobilier ? Pour réussir votre démarche, je vais vous présenter les choses à faire et à ne pas faire afin de ne pas tomber dans les différents pièges qui vous attends.

Ne pas bien construire son projet immobilier

Il ne faut surtout pas faire d’achat compulsif. Un projet de cette taille demande réflexion et une préparation en amont. Vous devez définir votre budget, la superficie dont vous avez besoin, si vous voulez du neuf ou de l’ancien, mais surtout sa localisation.

Prendre des décisions irréfléchies

Ne soyez pas seul dans votre démarche, n’hésitez pas à être accompagné par un agent immobilier et/ou un notaire. Si vous faites les démarches sans être entouré de professionnels, faites des recherches sur des sites spécialisées. 

prendre une décision réfléchie

Étudier correctement la proposition de votre offre de crédit immobilier

Pour obtenir un crédit immo, vous pouvez soit passer par un courtier spécialisé soit par une banque.

Le courtier saura vous faire le taux le plus avantageux pour vous quittes à vous proposer une banque que vous ne connaissez pas.

Le banquier lui vous connaîtra, dans le cas où vous choisissez votre banque, et sera plus en confiance (connaissance de votre parcours financier) pour vous appuyer sur votre dossier, par contre il ne vous proposera pas forcément le taux le plus avantageux.

Visitez plusieurs fois votre future habitation

Ne vous laissez pas aller au coup de cœur, faites plusieurs visites et contre visites de biens.

Regardez les annexes (caves, dépendances, garages, les jardins et les terrasses), le quartier, les lieux en journée et en soirée, le voisinage, etc.

La situation vis-à-vis de la copropriété

Avant tout acte d’achat, consultez le compte-rendu de la dernière assemblée générale de la copropriété de votre futur appartement. Regardez si des futurs travaux ne sont pas à prévoir et s’il y a des anomalies dans le bâtiment.

Si des travaux prévus et ont été votés par l’assemblée générale avant votre achat, ils seront à la charge du vendeur.

Syndic et copropriété

Les divers faux frais

De nombreux frais supplémentaires à votre achat immobilier sont à prévoir. Les frais de notaire, les frais d’agence immobilière, les travaux de rénovation, les intérêts de votre emprunt à la banque, votre déménagement, les transferts de vos abonnements (téléphonique, web, électricité, gaz, etc.) sont à anticiper.

Les grands oubliés sont aussi les futures charges de copropriété qui sont liés à votre logement, mais aussi la taxe foncière. Taxe seulement payée par les propriétaires. Son montant est attenant au département où vous avez acheté. Elle représente l’équivalent de deux mois de mensualités selon l’UNPI (Union Nationale des Propriétaires Immobiliers).

Accélérer l’achat d’un bien

Si vous achetez votre bien sans réfléchir sur le long terme, vous prenez le risque d’être déçu un jour. En effet, revendre rapidement une maison, c’est prendre le risque de la vendre avec une moins-value.

risque moins-value